TÉLÉCHARGER MODULE OFPPT TDB


Cours Dessin De Bâtiment. Cours, exercices et TP modules de Dessin De Bâtiment. Module de formation Dessin De Bâtiment TDB à télécharger en PDF. تحميل دروس التكوين المهني Telecharger tous les modules de ofppt,cours,Examens ,exercices gratuitement en pdf. Voici 19 modules Technicien Dessin de Bâtiment (TDB) en téléchargement gratuit, ces 19 modules couvre les 2 années de formation des.

Nom: module ofppt tdb
Format:Fichier D’archive
Version:Dernière
Licence:Usage Personnel Seulement
Système d’exploitation: iOS. Android. Windows XP/7/10. MacOS.
Taille:50.29 MB


Les charges provenant des planchers doivent tre rparties De telle faon que la stabilit du mur ne soit pas compromise. L objectif de ce module est de faire acqurir la connaissance des outils de base ltablissement dun avant- mtr ainsi que la connaissance des diffrents actes de mtr et les diffrents modes de passation des marchs. Cours informatique. Bryan Gross. Le pic, les marteaux pneumatiques semploient pour les roches et les terres compactes. De la pluie. Hugg Lee. Plusieurs mthodes permettent de dterminer ce taux.. La longueur obtenue est arrondie au mtre suprieur. Principes Lorsque des motifs dordre technique, esthtique ou financier justifient des recherches particulires, il peut tre pass un march sur concours.

Telecharger Cours Modules Pdf Examen De Fin De Formation et De Passage De OFPPT Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail. telecharger tout les modules Dessinateur de batiment TDB 👉 http://moduleofppt vaikis.info TÉLÉCHARGER MODULE OFPPT TDB - Implantation et relevé d'un bâtiment Télécharger Module Examen de fin de formation et Pratique - Dessin de Bâtiment .

En un point donn la direction du nord du quadrillage Lambert ou axe des Y positifs nest confondue avec le nord gographique que le long du mridien origine. Langle entre le nord Lambert et le nord gographique est appel convergence des mridiens. Elle varie dans le temps et est influence par les corps magntiques proches du lieu dobservation. Dun maniement ais il est utilis pour la mesure de dtails hauteur des tourillons, mesures en renforcement..

Elle permet gale ment de vrifier si une erreur importante na pas t commis sur la mesure dune distance. Constitu de plusieurs lments coulissants, il est tlescopique et rigide, et permet de mesurer avec prcision des dtails jusqu 5 m. Surtout utilis pour les mesures dans les parties bties, il peut tre mani par un seule personne. Le ruban porte : tous les mtres une plaque de cuivre indiquant la distance : - tous les 20 cm un rivet et une rondelle de cuivre, - tous les 10 cm impairs un rivet de cuivre ou un simple trou.

Les mtres sont souvent indiqus sur les deux faces, en sens opposs, de faon pouvoir donner la distance partir de lune quelconque des deux poignes. Certains rubans ont un chiffrage centimtrique. Elle est munie, soit dun ruban plastifi trs sensible aux diffrences de tempratures, allongement important soit dun ruban dacier, de 10, 20, 30 ou 50 m. Graduations tous les centimtres.

Lanneau des rubans roulette nest pas compris dans la longueur. Le jalonnement consiste aligner plusieurs jalons entre deux autres, afin de disposer de repres intermdiaires au cours du mesurage. I1 existe plusieurs types de mires suivant leur prsentation et leur graduation.

MODULE TDB TÉLÉCHARGER OFPPT

Dans le modle ci-contre sont reprsents : - Les centimtres noir. Observation Les lunettes donnent quelquefois des images renverses. Les chiffres dessins l'envers sur la mire apparaissent l'endroit dans la lunette, mais les lectures doivent tre faites de haut en bas sur le rticule. Si louvrage est peu important, un petit nombre de sondage judicieusement rpartis sur le terrain suffira dans la plupart des cas. Pour lexcution de grands ouvrages ponts, barrages, immeubles, tours, etc..

Les frais de sondages ne constituent dans ces cas quun faible pourcentage du prix total de louvrage. Quoi quil en soit, ils ne reprsentent que peu de chose en face des dpenses quentranerait la ruine de louvrage par suite derreurs qui rsulteraient dune mauvaise connaissance du sol.

Par rapport au terrain : Ltude du sol doit tre adapte la nature du terrain. Si le sol est homogne quelques sondages peuvent apporter des informations valables. Par contre sil est htrogne mme un nombre de forages important ne renseignera pas sur le comportement globale du sol. Il convient alors deffectuer un grand nombre de mesures lemplacement mme des fondations. Sinon, le btiment senfoncera dans le sol. Avant de construire il est donc indispensable de connatre la force portante du sol cest - dire son taux admissible de compression.

Plusieurs mthodes permettent de dterminer ce taux.. Principe dutilisation : voir figure, page suivante On repre le niveau de la table avant chargement. On charge la table progressivement par des sacs de poids connu. On mesure les enfoncements progressifs de la table et on les indique sur un diagramme.

Lorsque lenfoncement crot brusquement la charge maximale supporte par le terrain est atteinte. On trouve le taux de compression thorique du terrain en divisant cette charge maximum par la surface du pied de la table. Etant donn que les sols sont rarement parfaitement homognes, il est ncessaire de procder un certain nombre dessais avant de fixer dfinitivement les valeurs admettre. Autre mthodes : Diffrents appareils pntromtres, compressiomtres permettent de dterminer relativement facilement le taux de compression admissible du sol en exerant sur celuici une pression gradue.

Ces appareils servent notamment dfinir la rsistance des couches rencontres lors des sondages. Il peut varier de 0 bars pour certains sols boueux 20 bars et plus pour les roches.

Sable ferme. Terre compacte Roche. Semelles isoles sous piliers. Plots et longrines. Sur puit. Sur pieux. La rsistance des couches au cisaillement est suffisante. La dformabilit du sol est faible. Ce procd est conomique dans le cas o le sol porteur est accessible par des moyens courants de terrassement, cest -a-dire pour des profondeurs comprises entre 1 m et 4m au plus.

Les fondations superficielles sont constitues par des semelles ayant une plus grande largeur que llment support de faon ce que le taux de compression du sol ne dpasse pas son taux de compression admissible. A- Fondations en briques Au fin fond de la tranche on dpose une premire assise de briques sur couche de sable rude.

On rtrcit ensuite progressivement chaque ensemble de deux assises jusqu ce que lon obtienne. La tangente aux recoupements ne peut tre incline de plus de 60 par rapport lhorizontale. Ce qui dpasse langle de 60 subit des force de traction :une maonnerie de broques ne peut y rsister. Voir fig. A B- Fondations en moellons : Les fondations en moellons remplissent gnralement toute la largeur de la fouille. Ensuite on met une couche de mortier de 3 4 cm dpaisseur puis on pose les moellons en les bloquant et les liaisonnant convenablement avec du mortier.

Il doit tre de consistance terre humide et soigneusement dam lors de la mise en place. Ce bton est parfois lgrement arm pour constituer un chanage qui peut tre ncessaire si le sol nest pas homogne. Pour limiter le poids des fondations fondations plus rsistantes donc moins paisses.

Pour rduire la pression exerce sur le sol en largissant la semelle ce qui ncessite une armature pour rsister aux efforts de traction produits au bas de la semelle.

assainissement ofppt

On coule dabord un bton de propret de bton maigre de 5 10 cm dpaisseur. On coule ensuite la semelle en bton arm soit entre des planchers formant coffrage, soit directement entre les parois de la fouille. D page prcdente. Les efforts de traction dus la flexion de la semelle se manifestent selon 2 directions perpendiculaires selon ces efforts implique la pose dune armature selon ces 2 axes.

Le bton doit tre fortement dam et vibr. Il est gnralement coul entre les parois de terre, prpares au moment du terrassement, aux cotes requises. Auparavant, le ferraillage a t dispos sur une forme denviron 5 cm dpaisseur, ralise en bton maigre et formant bton de propret.

La face suprieure de la semelle, destine recevoir le coffrage du pilier, doit tre prvue avec un redent de 5 cm environ. Une longrine est une poutre en bton arm qui sert de fondation aux murs. Les fondations par plots et longrines prfabriques sont formes par un ensemble porteur constitu : De points dappui isols sur le sol de fondation les plots. De longrines qui viennent reposer sur les plots voir fig. Les longrines portent les mure et servent de chanage au niveau des Fondation.

Elles peuvent aussi servir : - Soit supporter le plancher. Ce systme est frquemment employ, notamment sur les chantiers comprenant un grand nombre dhabitations semblables. Les longrines sont alors prfabriques en srie aux longueurs souhaites. Ce systme prsente les avantages suivants : - minimum de terrassement uniquement pour les plots.

Il peut tre constitu : -Soit par une simple dalle paisse. Cette solution peut tre adopte : - lorsque le sol est peu rsistant mais homogne.

On fait alors reporter la charge sur le bon sol par des points dappui spars. Des longrines liant en tte ces pieux ou ces puits assurent la maonnerie une assise stable et plane. Ltude des fondations profondes relve de lingnieur et se fait en liaison avec des firmes spcialises, la suite dessais. Les cloisons, en revanche, nont aucune fonction portante. Ils doivent notamment : a b clore visuellement. Permettre lensoleillement.

Nous allons crer des baies pour les portes. Durer longtemps. Entre conomique. Dans les immeubles de conception moderne les murs sont en quelque sorte des cloisons aux caractristiques bien dfinies sincorporant dans une ossature porteuse.

Il convient de noter que la plupart des petits btiments habitation, petites coles, etc. Peuvent tre avantageusement construits avec des murs porteurs. Lexprience montre quavec ce systme, le gros uvre dun btiment peut coter beaucoup plus cher quavec le systme murs porteurs. Murs de faade : Le plus souvent parallles la rue, ils comportent des ouvertures : portes et fentres.

Sils sont porteurs, ils ont supporter le poids des diffrents planchers et de leurs surcharges.

TDB TÉLÉCHARGER MODULE OFPPT

Murs pignons- Murs mitoyens : Le plus souvent perpendiculaires aux murs de faade, ils ont gnralement la forme de la toiture droite ou en pointe. Comportant moins de baies que les b murs de faade, ils ont supporter le conduit de fume et les gaines de ventilation. Dans les agglomrations il nest pas rare quun pignon appartienne deux propritaires. Il est alors mitoyen. Murs de faade arrire : On ne recherche pas pour ceux-ci lesthtique indispensable aux murs de faade sur rue.

Souvent parallle aux premiers, ils supportent les mme charges et par fois des conduits de fume et gaine diverses.

MODULE N°16 NOTIONS GÉNÉRALES DE MÉTRÉ – TDB – OFPPT

Murs de refend : Il est souvent ncessaire de refendre les btiments trop longs ou trop larges de diminuer la porte des planchers , supporter les conduits de fume et par fois soutenir la charpente ; on construit alors des murs dits de refend. Ils ont en outre un rle de raidisseur puisque, rejoignant les deux murs de faade, ils sont parfaitement lis avec eux.

Murs dchiffre : Ils sont destins supporter les escaliers. Murs de clture : Construits pour dlimiter les proprits, les murs de clture sont constamment exposs aux intempries. Ils doivent tre recouvert dun couronnement ou chaperon.

Ce chaperon est destin empcher les eaux de pntrer dans le mur. Lpaisseur des murs de clture varie en fonction de leur hauteur et leur longueur, des renforts ou contreforts quils peuvent recevoir, ainsi que des matriaux employs leur ralisation.

La hauteur de ces murs dpend des rglements locaux, de leur situation et de leur destination. Les murs prfabriqus sont le plus souvent composs de poteau de bton arm , de section variable, comportant sur deux faces des rainures dans lesquelles sont glisses. Ils ont lavantage dtre monts beaucoup plus rapidement, leur faible paisseur permet une meilleure utilisation du terrain, ils peuvent tre mis en place par des armatures et ils sont rcuprables mais ils ne sont pas esthtiques.

La pousse du vent sur un mur de clture peut paratre ngligeable.

TDB - Technicien Dessinateur Batiment - Telecharger Cours Modules Examen Ofppt Gratuit

Cest pourquoi, dans certains cas , il est prudent de faire de distance en distance , des contreforts qui augmentent la stabilit de louvrage. Les murs de soutnement Les murs de soutnement sont destins supporter latralement une pousse des terres ou le renverser. L inclinaison est en rapport avec le talus naturel form par les terres quil doit soutenir. Les murs de cave Ils ont supporter tout le poids du btiment et ses surcharges, et constituent une partie ou toutes les fondations de celui-ci.

En plus des charges verticales numres ci dessus, ils subissent les pousses latrales des terres appuyes contre leur parement extrieur. Ce dernier point les rend comparables aux murs de soutnement. Ces murs sont construits le plus souvent en maonnerie de moellons durs et rsistants lhumidit. La maonnerie est dite non portante lorsquelle est utilise comme remplissage dans une ossature en bton arm ou en mtal.

Les seules charges quelle supporte sont son poids propre et ventuellement le poids des appareils accrochs aux murs. La maonnerie est portante lorsque des charges autres que son poids propre peuvent tre appliques la maonnerie.

Les briques ou blocs mis en uvre doivent tre daspect sain et sans cassure importante. Les brique et les blocs sont poss plein bain de mortier. Gnralement, les maonneries de parement sont excutes avec rejointoyage ultrieur.

Les murs sont excuts daplomb et bien plans. Les assises doivent tre horizontales. Il convient de rappeler que les dimension dune brique normalise doivent tenir compte de lpaisseur des joints : la panneresse doit tre gale deux boutisses plus lpaisseur du joint.

Sinon, il est impossible dexcuter correctement une maonnerie dune largeur ou de deux briques. Dune assise de panneresses lauteur les panneresses sont dcales latralement dune demi-brique.

Afin dobtenir une bonne isolation thermique, les paisseurs 19 cm et 24 cm sont indiques voir fig. Il est conseill de ventiler la lame dair pour diminuer les risques de condensation dans le creux du mur. Une couche isolante est parfois ajoute dans ce vide afin dobtenir une meilleure isolation thermique voir fig.

MODULE OFPPT TDB TÉLÉCHARGER

Une paroi intrieure en blocs de 19 ou 24 cm dpaisseur. Quelque soit le type de mur choisi, il est indispensable de placer un feutre bitum roofing sa base pour arrter lhumidit ascensionnelle. Dautre part, il est sensible aux variations de temprature. Pour un refroidissement de 10 C, le raccourcissement du bton est denviron 0. Ce mouvement est rversible et un rchauffement entrane la dilatation du bton. Ces mouvements peuvent crer des contraintes importantes dans la maonnerie.

Toiture-terrasses Les toitures terrasses en bton seront poses sur les maonneries avec interposition dun feutre bitum roofing ou de tout autre matriau lastique. Elles seront isoles extrieurement par un isolant spcifique ou bton de pente isolant. Acrotres Les acrotres, poutre de couronnement et corniches en bton, sont isols au mme titre que les toitures.

Allgues On dsolidarise les allges du gros- uvre en garnissant les logements des allgue, avant coulage du bton, de plaques dagglomrs ou de fibres vgtales ou de bandes de polystyrne expans. Planchers Les planchers qui sappuient sur les murs extrieurs sont isols thermiquement par des blocs de 7 cm dpaisseur.

Télécharger cours dessin de batiment 1ere et 2eme année ofppt | cours de dessin de batiment ofppt,

Linterposition dun feutre-bitum roofing entre plancher et gros-uvre est conseille. Il en ce mme pour les murs intrieurs. Les murs ne trouvent une fonction que dans les tages situs sous le niveau du sol. Les murs de faade sont souvent remplacs par des panneaux de faade ou des murs-rideaux. Ceux-ci, entirement prfabriqus, plein ou vitrs, sont accrochs lossature dans le but doffrir une protection thermique et phonique suffisante.

Les avantages principaux de cette conception sont : le gain de la surface habitable. Le gain de la surface habitable. La lgret. La faible quantit deau apporte dans la construction. Mais ce type de construction ne se justifie que pour des immeubles importants.

Comme dj dit prcdemment, pour des petits immeubles, le systme de construction avec murs porteurs est moins cher. Leur rle principal est de diviser lintrieur dun btiment. Elles sont lies aux murs de la construction mais leur structure ne leur permet pas de jouer un rle de raidisseur, ni de stabilisateur.

Citons parmi celles ci : - les cloisons en fibres de bois agglomres. Deux facteurs influencent en effet leur comportement : le fluage, caractristique propre au bton. Les variations de temprature, cause externe.

Il se prolonge pendant plusieurs annes et son ampleur finale est trois fois plus leve que la dformation instantane qui se produit lors de la mise sous charge. La flexion excessive des planchers ou des poutres due au fluage peut provoquer des dsordres dans les cloisons. Ces dsordres se traduisent par des fissures caractristiques : horizontales ou 45 en escalier. Les toitures sont galement sujettes forte dilatation Dans le cas de toitures-terrasses, ltanchit produit noir peut amener facilement la dalle porteuse une temprature de C.

La hauteur a une influence dterminante sur la flche : Plus la hauteur du plancher ou de la poutre sera grande par rapport la porte, plus la flche sera faible. Cette dissociation est obtenue de diffrentes manires : - la premire range de blocs est pose sur un matriau compressible de 2 cm dpaisseur. La prsence des armatures diminue galement les risques de fissures provoques par les variations dimensionnelles des murs gonflement, retrait.

Lorsque la maonnerie est arme dans ensemble, une assise au moins sur deux comporte des armatures. Deux types darmatures sont utiliss : armatures prfabriques : Elles sont en gnral composes de 2 fils longitudinaux de 4 10 mm de diamtre relis une diagonale de 4 mm de diamtre. Les armatures sont loges dans les joints horizontaux de la maonnerie.