TÉLÉCHARGER DOCKER SYNOLOGY


Vous pourrez télécharger et installer les Applications conçues spécifiquement pour vos besoins uniques, qu'il s'agisse de partage des fichiers sur le nuage. Vous pourrez télécharger et installer les Applications conçues .. Elle possède de nombreuses fonctions et peut s'exécuter sur un Synology NAS via Docker. Élément, Description, Télécharger, Remarques. DSM DSM คือระบบ ปฏิบัติการของ DS+ อัปเดตนี้มีฟีเจอร์และการปรับปรุงล่าสุด. Télécharger (pat). MD5.

Nom: docker synology
Format:Fichier D’archive
Version:Nouvelle
Licence:Usage personnel seulement (acheter plus tard!)
Système d’exploitation: MacOS. iOS. Windows XP/7/10. Android.
Taille:28.15 Megabytes


Écran initial du Centre de Sécurité. Retrouvez plus d'information sur l'importance de la désactivation de la vérification pour les sauvegardes dans le cloud sur Sauvegarde sur le cloud - meilleures pratiques pour la protection des données avec le stockage sur le cloud. Envoyer à l'adresse e-mail Votre nom Votre adresse e-mail Annuler L'article n'a pas été envoyé - Vérifiez vos adresses e-mail! Minio is widely deployed across the world with over Une autre étape importante, c'est le paramètre des ports. Throttling Cloud Backups in Retrospect La limitation de bande passante pour la sauvegarde sur le cloud et la restauration sur le cloud est disponible dans Préférences.

DSM is the operating system of DSse. The update includes the latest features and enhancements. Télécharger (pat). MD5. Copier. Notes de version. Après 6 ans sur un Synology DSj, j'ai migré vers un Synology Pour installer le package, il suffit de télécharger la dernière version sur les. L'installation de Docker sur un NAS Synology est très simple. Il suffit d'aller dans le Centre des paquets et de télécharger Docker. Une fois.

Vous pouvez chercher une image d'une distribution ou d'un produit déjà installé. Commençons par trouver une image Docker que nous pourrions utiliser. La commande est la suivante. Et voilà les résultats disponibles avec mes critères.

Commençons simple : ce qui m'intéresse, c'est une Debian officielle. Il y en a bien une, nommée debian, cotée étoiles!! En avant, Moby Dock, pull cette image! Et voilà, après quelques secondes de téléchargement, vous disposez d'une image sur votre hôte.

Vous pouvez d'ailleurs la voir en exécutant " docker images". Commande qui liste les images présentes sur votre machine. Désormais nous voulons apprendre à travailler de manière autonome et construire nos images à notre guise. Aujourd'hui je ne vais pas détailler la deuxième méthode, qui pour moi est moins utile dans un premier temps.

Cela me permet de garder des états étape par étape de ma customisation de containers, afin de pouvoir repartir d'une étape bien précise, par exemple d'où l'utilisation du terme snapshot utilisé plus haut. Ce fichier comporte un mélange d'instructions et de métadonnées.

SYNOLOGY TÉLÉCHARGER DOCKER

Grâce à ce ficher, vous donnez la recette pour que Docker puisse construire votre image. Le site officiel décrit bien évidemment l'intégralité des instructions qui peuvent être réalisées.

Commençons par créer un fichier nommé Dockerfile sans extension! Le nom de ce fichier n'est pas négociable dans le dossier de notre choix, et indiquons lui quelles sont les prérogatives pour la création d'une nouvelle image. Grâce à la ligne. Maintenant que nous avons un Dockerfile , nous voulons créer notre image. Et la commande magique est Durant la construction vous allez voir défiler toutes les étapes s'exécuter les une après les autres.

Le premier lancement est long, car aucune des étapes n'a été déjà appelée.

SYNOLOGY TÉLÉCHARGER DOCKER

Lors d'un second build , vous verrez que les étapes sont expédiées à grande vitesse! Essayez, pour voir!

SYNOLOGY TÉLÉCHARGER DOCKER

Tout ça à condition que les étapes précédentes n'aient pas été modifiées dans votre Dockerfile, bien sûr! Évidemment, Docker historise toutes les actions qu'il réalise chaque instruction réalisée dans un Dockerfile est stockée dans un container intermédiaire.

François DORIN

C'est également ce principe qui est utilisé pour réaliser des héritages entre images. Fortiche, la baleine! Plus haut, je vous ai vaguement parlé de la commande docker-commit qui vous permet de gérer des états de vos images en sauvegardant les changements d'un container dans une nouvelle image.

Par défaut, quand vous faites un docker-build , chaque étape chaque instruction de votre Dockerfile est stocké dans un container intermédiaire vous pouvez voir toutes les étapes de la construction d'une image en utilisant la commande docker-history.

Héritage, historisation, vous vous souvenez ;? Toute image ou tout container possède un identifiant unique. Nous pourrions utiliser ces identifiants unique, mais Docker Inc a prévu une fonctionnalité pour tagger nos images ainsi que nos containers afin de les réutiliser plus facilement. Exemple plus concret : création d'une image grâce à la commande docker-build et de son option --tag.

Maintenant que la gestion des images n'est plus un problème pour vous, parlons un peu des containers. Nous en avons déjà parlé au-dessus, un container incarne la notion d' environnement.

Dans Docker , même les images sont des containers, mais la différence entre une image et un container est dûe aux comportements. Les images sont statiques ; on n'écrit pas directement dans une image. Ce container va vivre et contenir les différences réalisés par rapport à l'image de base. Vous suivez? Un container contient également d'autres éléments, il stocke des paramètres d'exécutions, comme par exemple le mappage de port, les dossiers à partager.

Nous avons normalement une image debian avec plusieurs tags sur notre machine grâce à l'image créée plus haut. Déclarons un container. Et voilà, vous avez exécuté un container depuis une image Docker! Avec cela, ne pensez pas faire des choses dingues, mais c'est un début.

Notez que Docker sait nommer ses containers de façon originale!

Synology : DSM 6.0 disponible en version finale, pour les NAS à partir des DS-x11

Même si votre container est éteint statut Exited , celui-ci n'est pas supprimé, il est stocké c'est important pour la suite. Vous pouvez d'ailleurs afficher tous les containers ceux en cours et ceux stoppés en utilisant la commande " docker ps -a". Pour cela, nous allons devoir utiliser quelques options de la commande " docker run" , que voici :.

Vous devriez être dans un magnifique container avec un bash prêt à répondre. Vous remarquerez le temps de lancement est assez faible. Mais qu'avons-nous fait? Détaillons ce qu'elle veut dire :. Lors de la déclaration d'une image dans son Dockerfile , vous pouvez spécifier certaines metadatas comme CMD qui vous permettent de donner une commande par défaut si aucune n'est spécifiée.

DOCKER SYNOLOGY TÉLÉCHARGER

Et voilà, votre container a été créé et a lancé la commande que vous avez donné " echo Docker is fun" , puis s'est terminé car aucune commande exécutée n'a pris le focus de la console. Maintenant que vous savez lancer des commandes dans un container, allons un peu plus loin avec un exemple simple. Un container est l'équivalent d'un Filesystem. Aussi, mon projet Symfony utilise une base de données. Puisque ma base de données va changer, nous ne voulons pas perdre nos données enfin, j'imagine ;!

Ce serait le cas si vous faisiez un " docker run" à chaque fois que vouliez lancer votre service de base de données. Car comme vu plus haut, le " docker run" lance un nouveau container. Un nouveau! Il n'utilise pas celui qui avait déjà été créé auparavant! Voyons comment faire pour ne pas avoir ce problème. Au début, c'était LA! Maintenant plus vraiment.

Que fait vraiment le " docker run"? Cette commande exécute successivement deux autres commandes auxquelles vous avez accès : " docker create" et " docker start".

Détaillons les ensemble. Si vous faites un man , vous remarquerez que celle-ci contient les mêmes options que " docker run". Avec cette commande, vous allez créer un container à partir d'une image en lui donnant des paramètres d'exécution. Parmi les données paramétrables, vous allez pouvoir donner un nom à votre container.

Le retour de cette commande devrait être une suite indigeste de caractères indiquant l'ID donné à votre container. Notre container est désormais créé grâce à la commande " docker create ".

D'ailleurs en faisant un " docker ps -a" vous devriez le trouver.

Maintenant que vous avez créé votre container et que vous l'avez configuré, vous pouvez le lancer avec la commande " docker start ". Par défaut, " docker start" ne vous attache pas la console, mais vous pouvez le spécifier avec l'option --attach. Notre container est lancé et nommé.

Notre base de données vit dans notre container, et d'une fois sur l'autre nous ne voulons pas perdre nos données ce qui serait dommageable avouons-le. La commande " docker stop" permet d'éteindre proprement un container l'utilisation de " docker kill" doit être limitée. Le manuel est votre ami, et Docker grandit vite, tenez vous au courant! Si vous avez des questions, n'hésitez pas à nous à les poser sur la zone de commentaires juste en dessous! Restez au contact de l'équipe et de ses publications en nous suivant sur les réseaux sociaux!

Il y a 4 ans Répondre. Dans ton cas, ton container fonctionne parfaitement. Sur certaines images, supervisor est choisie pour manager plusieurs processus simultanément.

SYNOLOGY TÉLÉCHARGER DOCKER

Lorsque tu lances ton container, tu possèdes un bash qui est lui-même en processus. Ensuite, le problème des sockets Unix. À mes débuts je me suis aussi retrouvé confronté à ce problème. Il faut repenser ta manière de penser. Puisque tu as essayé de créer tes propres images, par défaut, FPM utilise une socket fichier. Celle-ci propose des configurations propres et prêtes à être utiliser, ainsi que des scripts facilitant la mise en place des services.

Espérant avoir répondu à tes questions, bonne continuation et bonne année Baptiste. Exellent article!!! Certianement le meilleur article du genre en francais! Bonne continuation! Bonjour Randy, Merci beaucoup pour tes encouragements. Très didactique et bien détaillé.

Juste une petite remarque. Je pense que les données ne devraient pas être stockées dans le conteneur mais sur le système hôte, et rendues accessibles en montant le répertoire de données dans le conteneur.

Comme ça, si on a besoin de changer le conteneur pour monter en version, on garde les données. Merci pour ce tutoriel :. Bonjour et encore une fois, merci pour vos retours. Lorsque nous avons rédigé cet article, les volumes non partagés étaient gérés et persistés par le Docker Engine. Il était alors difficile de dealer avec ces datas. Cela nous permet de facilement gérer les fichiers, dans un dossier spécifique, ainsi que de gérer les backups.

En tout cas merci pour ce tuto! Tu connais les versions de tes services et comment ils doivent être configuré. Merci pour ce retour rapide. On nous invite alors à choisir un nom et à choisir si l'on veut élever les privilèges ou limiter les ressources, ce qui peut être pratique si votre NAS n'est pas très performant et que vous ne voulez pas ralentir votre système pour d'autres applications à côté. Rails sur le registre Docker. Nous allons devoir faire quelques réglages dans les paramètres avancés avant de continuer.

La première étape n'est pas obligatoire mais assez utile je trouve, elle va permettre de lier un dossier sur votre NAS directement à un dossier dans votre conteneur. Choisissez alors un dossier sur votre NAS et un nom de dossier sur votre conteneur et toutes les modifications seront répercutées aux deux endroits. Dossiers partagés sur Docker. Une autre étape importante, c'est le paramètre des ports.

En effet, pour pouvoir accéder à notre conteneur depuis l'extérieur il faudra passer par un port, je vais prendre le port par défaut, mais vous pouvez prendre celui de votre choix tant qu'il est disponible. Gestion des ports sur Docker. Résumé de la configuration sur Docker.

Dans l'onglet "conteneur", vous devriez voir votre nouveau conteneur que vous pouvez lancer directement avec le petit switch à droite. En cliquant sur l'onglet "détails", nous avons accès à un récapitulatif de notre conteneur et des ressources qu'il utilise.

Vue d'ensemble configuration sur Docker. L'onglet qui va nous intéresser, c'est celui du terminal. Un fois dedans, créez un nouveau terminal bash. Vous pouvez alors vérifier que Rails et Ruby sont bien disponible, mais pour ma part je vais faire la mise à jour vers la version 5.

Installer WordPress sur Docker facilement en 2 étapes

Et maintenant, il ne vous reste plus qu'à placer le code de votre application dans un dossier. Si vous avez activé le partage de dossier précédemment, vous pouvez glisser directement votre application dans ce dossier et vous y rendre depuis le terminal. Les dossiers dans le NAS et le conteneur sont liés. Une fois les dépendances installées et les migrations effectuées, nous allons pouvoir lancer notre serveur. Pour rappel, j'avais choisi de le faire sur le port , mais adaptez selon vos besoin :.

Et voilà, votre serveur en marche, vous pouvez y accéder depuis l'ip de votre NAS avec le port que vous lui avez spécifié.